Le patriotisme de l’Abbe Lubeladio

L’Abbé Lubeladio (un capucin ordonné en 1637) est un prêtre catholique qui était un ultra nationaliste Kongo. […suite]

Nsaku Ne Vunda, premier ambassadeur noir au Vatican

Dans le cadre des festivités «l’Africa a Roma», Malaki ma Kongo au Vatican, l’association Fulla Africa et Malaki ma Kongo, […suite]

29 Oct.1665 Journée de la libération du Peuple Kongo

Le 29 Octobre 1665 est une date très importante pour le Royaume Kongo et les Africains épris de liberté. […suite]

Congo au point mort

Il parait que le Congo serait au Point Mort. Et vous savez que quand une voiture est au Point Mort, on peut passer à toutes les vitesses, c’est à cette exercice que nous sommes invités. […suite]

Tshibila, Mbila, Bible ou paroles adressées aux morts

Très rarement, en terre Kongo, il arrive quel es morts, pour ne pas nommer les ancêtres, interviennent dans la palabre des vivants, quand la salive n’arrive plus à faciliter, les vivants à communiquer entre eux; ou quand le langage des sourds, persiste. […suite]

Le Compte à Rebours Commence!!!

Voilà le mot qui reveille les réflexes de Pavlov. La salivation est enclenchée. Nos politiciens fouinent partout afin de…[…suite]

Ngiele, Ngiele Mu Nzila Kongo: Connaissance universelle

Ngiele, Ngiele Mu Nzila Kongo : Quand le Bukongo (Kikulu kia nsi) synthétise la Connaissance spirituelle universelle […suite]

L’Ethique du léopard

L’ETHIQUE, c’est le maître mot qui sauvera l’Afrique de toutes ses maux. […suite]

Francophonie 2014 : Dakar la capitale du Congo Libre

Entre la logique politique fait de traquenards, soubresauts, conflits d’interets, le jusqu’au-boutisme et la logique du welfare, du renouvellement, de détendre les esprits, de la promotion des souveraineté des peuples, LA FRANCOPHONIE, a choisi la voix de l’éfficacité… […suite]

…Je connais donc je suis.

Le 21ème siècle a ouvert ses portes à pas de course. Nous sommes tous entrainés par la force du tourbillon et plus personne n’est à l’abri. Toutes les références qui nous ont servies de base culturo-historiques sont entrain de s’effriter.

Hommage à JacquesLoubelo