La Rue Meurt vous souhaite BUANANA 2016!!!

Buanana 2016 du DG Zounga MBongolo

Buanana 2016 du DG Zounga MBongolo

Le Directeur Général de La Rue Meurt, Mr.Zunga M’Voala Bongolo Jean Claude, en repos médical, a l’honneur de vous souhaiter une très belle et heureuse année 2016!!! Comme on dit chez nous: BUANANA 2016!!!

Il suit avec attention les péripéties de l’affermissement de la démocratie au Congo, dont il a contribué toute sa vie sans ménager aucun effort. Il est persuadé que la tache bien que difficile, n’est pas impossible. Il a une confiance de fer dans le peuple congolais et ses dirigeants, qui ont toujours su trouver un modus vivendi, pour apporter la paix, la fraternité, l’unité et le développement au Congo. Bien que malade, il n’oublie pas son public affectueux et tous les amis de la presse. Il espère aussi que vous ne l’avez pas si vite oublié.  

Que 2016 soit l’année de la prise de conscience collective, celle de l’amour et la reconstruction du pays dans la paix, pour le bien du Congo qui a tant souffert.

Couverture Lrm n°19 web

Couverture Lrm n°19

Pour revenir au 19ème numéro de La Rue Meurt Magazine, je dirai que ce qui différencie l’homme du climat, pour ne pas paraphraser Karl Marx, c’est que les climats passent et se ressemblent plus ou moins, bien qu’ils restent stables. Le climat c’est comme une marmite, qui peut se salir, être chauffée, se refroidir ou être lavée.

Par contre l’Homme est cette nourriture, cuisinée dans la marmite-climat. La viande ou le légume frais finissent par cuire, et même cramer si on n’y prete pas attention. Etant constitué de matériaux périssables l’homme, finit par se liquéfier et s’évaporer dans la nature comme de l’eau, dont il est constitué à 80%.

Pendant toute l’année 2015, nous avons pris le soin d’attirer votre attention sur le bien et le mal; sur vos choix, vos prises de décisions, malheureusement l’homme croit être une pierre immuable… Vanité des vanités, nous ne sommes que poussière et nous retournerons dans la poussière.

Là où le bas blesse, c’est qu’après 40 ans d’un règne sans partage, l’Homme cherche à s’enraciner à un pouvoir qui s’est pourtant plus ou moins liquéfié. Suivant la logique des temps, c’est le désastre qui signe le point final de ce genre de choix extreme… Pourquoi diantre, l’Homme éprouve-il des difficultés à observer autour de lui et s’élever à la hauteur des leçons que l’histoire fraiche nous enseigne? Les temps sont révolus, nous sommes à l’ère du Verseau. C’est le royaume de la paix, la justice, la fraternité.

En guise de rappel, voici les fondements de La Rue meurt Magazine

La Rue Meurt Magazine est une Plateforme Panafricaine d’Informations de l’Est à l’Ouest de l’Atlantique.

La Rue Meurt Magazine est réalisé par le Groupe Malaki ma Kongo , en soutien au Journal La Rue Meurt créé en 1992 au Congo. Le Groupe Malaki ma Kongo fait la promotion des racines de la culture africaine dans le monde, à travers le Festival Malaki ma Kongo et le Pèlerinage au Coeur de l’Afrique. L’actuel Directeur de Publication est Masengo ma Mbongolo.

Le but de notre existence est la sauvegarde de la mémoire collective à travers des échanges d’informations entre panafricanistes et surtout sans intermediaires pour en garantire la pureté.

Dans un kilo de mensonge, il y a dix grammes de vérité.

L’un des piliés de la politique de l’esclavage et de la colonisation est le principe de diviser pour reigner. Et pour réussir leur projet macabre, les fossoyeurs de l’Afrique ont désaxer le système d’évolution et de développement de l’Homme Noir.

Ce dernier est aujourd’hui perdant dans toutes ses entreprises. Nos systèmes sociaux, éducatifs, culturels, alimentaires, sans oublier la défense et la production nationale, jusqu’à l’estime de soit, ont été touchés, et tournés contre nos intérets fondamentaux. Pire, ils ont aussi réussi à faire endosser sur l’Afrique (la victime) toutes la culpabilité du drame sans nom que l’humanité n’a jamais connu: l’holocauste des Noirs, et dont personne ne veut en assumer la responsabilité à présent.

Les Origines

Il y avait en 1941 un certain Zunga M’Voala Mbongolo Joseph qui était arreté du fait qu’il gardait chez lui, un gros lot de dossiers de l’Association Amicale des Originaires de l’AEF, et les lettres envoyées par André Matsoua à ses amis de l’Amical. Cet hommes “archiviste des Matsouanistes” a purgé huit ans d’emprisonnement à Mayama en compagnie d’André Grenard Matsoua. A sa sortie de prison, il était trè s malade et tous ses biens avaient été saccagés. Le 08 février 1949, alors agonisant, il dit à son fils Mbongolo Paul: Mon fils, en prison j’ai contacté une maladie qui ne me laissera pas la vie sauve. Je regrette de ne rien laisser à tes enfants (mes petits fils). Je te prie seulement de:

«dire aux petits fils de mes petits fils ce que les parents de nos parents ont vécu».
C’était son dernier mot.

Ces paroles prophétiques se sont métamorphosées en “La Rue Meurt” et en « Malaki ma Kongo« , l’un a cherché à balayer la rue, l’autre fouine dans la souche de l’arbre de l’Afrique pour en soutirer la sève qui va nous sauver non seulement de la viande fole mais aussi des cultures foles.

Si chacun pouvait balayer devant chez soi, la rue serait sauvée.

Les petits fils de l’Archiviste des Matsouanistes Tata Zunga M’Voala, ne résident pas seulement qu’au Congo. Malaki ma Kongo les a entrevus aussi en Europe, dans les Caraibes et en Amérique, depuis ils attendent aussi à voir si dans un kilo de mensonge post esclavagiste, il y n’aurait pas dix grammes de vérité et de voir si chacun pouvait balayer devant sa porte, la rue ne serait-elle pas sauvée des radicelles d’un esclavage récidiviste, qui ne dit son nom.

Objectifs

  • Sauvegarde de la mémoire collective à travers l’échange d’informations entre panafricanistes.
  • Réconciliation avec les racines de la culture africaine.
  • Reprogrammation et reformatage de l’Homme Noir
  • Pèlerinage au Coeur de l’Afrique
  • Congrès annuel des Originaires du Royaume Kongo
  • Stimuler la décolonisation spirituelle, mentale, éducative, économique, intellectuelle, politique
  • Stimuler les discussions intellectuelles sur Royaume du Kongo, les religions traditionnelles africaines, les actions directes de commerciaux et de développement.

La Rue Meurt Magazine, version internationale online du journal La Rue Meurt est une publication bimestrielle. réalisée par Malaki ma Kongo. Le Directeur Général reste le Dr Jean-Claude Bongolo. Le Siège Social est au Congo et le Directeur de Publication et de Marketing est Masengo ma Mbongolo. La graphique et mise en page sont réalisées par Malaki Communication. www.laruemeurt. com • magazine @ laruemeurt.com.

La Ruemeurt-web

La Ruemeurt

Encore BUANANA 2016!!!  

Par La Rue Meurt.

Partager: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
À propos de Masengo ma Mbongolo

Masengo est un des rares spécialistes de Relations Internationales Culturelles Nord Sud pour le Développement.
Comédien, metteur en scène, dramaturge, chercheur, réalisateur de films documentaires. Fondateur et Directeur artistique du Festival Tricontinental MALAKI MA KONGO.
Promoteur des actions de solidarité internationale avec le Congo avec son association MALAKI MA KONGO, installée en Afrique, en Europe et en Amérique.
Directeur de Publication de La Rue Meurt Magazine.
Connectez ave Masengo sur Google+

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo