Abus sexuels sur des retraités, par une infirmière.

Une infirmière suspendue pour abus sexuels sur des retraités, les papys réclament son retour.

C’est une affaire surprenante qui secoue les pensionnaires d’une maison de retraite nancéienne. Une infirmière travaillant depuis 4 ans au sein de l’établissement vient d’être mise à pied à titre conservatoire par la Direction suite à des suspicions d’attouchements sur des pensionnaires, exclusivement des hommes.

La maison de retraite accueille 59 personnes âgées et a ouvert ses porte il y a près de dix ans. C’est un établissement réputé. Les faits présumés se seraient déroulés ces derniers mois lors des soins quotidiens d’hygiène corporelle, à l’abri des regards dans les chambres des vieillards.

« Dès que nous avons eu connaissance des faits, nous avons immédiatement pris la décision de suspendre notre salariée dans l’attente des résultats qu’une enquête administrative interne » a confié Sylvain C, Directeur de l’établissement à Tomimag.

Mais la réaction des « victimes présumées » a surpris l’ensemble du personnel médical. Les papys ont crié haut et fort leur mécontentement de voir l’infirmière suspendue jusqu’à nouvel ordre. Ils ont diffusé une pétition à l’intérieur de l’établissement pour réclamer le retour de l’infirmière dans les plus brefs délais. Certains ont même évoqué l’idée d’une grève de la faim si des mesures compensatoires n’étaient pas mises en place en urgence.

L’antenne régionale de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) est chargée de l’enquête et devra rendre son rapport d’ici la fin du mois d’août.

Auteur: Vincent Flibustier

Source: nordpresse.be

Partager: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo