Tshibila, Mbila, Bible ou paroles adressées aux morts

Masengo ma MbongoloTrès rarement, en terre Kongo, il arrive que les morts, pour ne pas nommer les ancêtres, interviennent dans la palabre des vivants, quand la salive n’arrive plus à faciliter la communication entre les vivants; ou quand le langage des sourds, persiste. Dans l’histoire du peuple Kongo, cela est arrivé à Nsi Mpiti (Terre Noire) ou Egypte en l’an 120 avant JC, au 5ème Siècle a Zimba dia Mbwe (Foyer initiatique de pierre-Mbwe) ou Zimbabwe et dernièrement cela s’est produit le 14 aout 1791 lors de la Cerémonie de Bois Caiman dans la partie Nord de Haiti, quand la Mambo Cécile Fatiman a dit en langue Kongo:
 « Eh! Eh! Mbumba, hin, hin!
Kanga bafioti! Nkanga Mundele!
Kanga ndoki! Kanga lì! … »*
Elle dit ce Tchibila, avant de tué le conchon noir dont chacun gouta le sang; ce qui donna libre cours à l’unique revolte des esclavres qui finit par la création d’un Etat moderne et indépendant. Enfin en 2015, c’est ce qui pourrait se repeter, suivant nos analyses du moment.

 D’habitude, ce sont les vivants qui tous les matins et soirs, adressent des Mbila, des interpellations aux Morts, nos ancêtres, pour qu’ils les assistent au règlement passifique des contradictions de tous les jours. Quand cela n’apporte pas la solution attendue, ils se concertent au niveau de la famille ou du clan, pour dire à l’unisson leur Tshibila (interpellation) des ancêtres, une adresse aux morts. Mais dans ce cas c’est au royaume des Morts (le lieu du répos éternel) que l’on se rend , si ce n’est dans une grande foret, pour faire le Tshibila, l’adresse, à l’unisson, à nos ancêtres.copertina-n16-575

Cette pratique ne date pas d’aujourd’hui et les contenus des messages dites à cet occasion melés au code de la vie courante et à d’autres forme de poemes, constituent des paroles adressées aux morts, pour ne pas insinuer le Livre des Morts des égyptiens. Cette pratique spirituelle ancestrale est encore courante en terre Kongo.

Certains se demandent pourquoi le christianisme a-t-il trouvé un terrain favorable au Kongo?

Mais si la Bible, véhicule du christianisme, tire ses origines à 90% du Livre des Morts et que cette spiritualité pharaonique rime dans la même logique que Mbila ou tshibila, qui ne sont que les origines primaires du mot Bible, serait-il un blaspheme de dire que la Bible est un mot qui trouve ses origines dans la langue Kongo? Que cela ne vous étonne pas les linguites ont découvert qu’il existe beaucoup de mots kongo et hebreux qui se ressemblent.

Enfin c’est pour juste dire que nous sommes arrivés à la croisées des chemins et pendant tout ce long voyage, nous n’avons pu trouver un modus vivendi, la parole sera donc donnée aux Morts de trancher ce problème.

Le président de l’Equateur, Rafael Correa, en réponse aux journalistes sur sa recette miracle qui lui a permis de sortir l’Equateur de la crise, il a dit: “Il suffit de ne pas écouter les conseils du FMI. La presse européenne a fait de son mieux de ne pas faire large diffusion de son discours, mais dans les urnes, les Morts ont rappelé aux Grecques, fidèles élèves des Pharaons, l’interêt du message de Rafael Correa…  

Comment “Lagarde” pense-t-elle mener le véhicule européen du FMI, en appuyant sur l’accélérateur et les freins en même temps? Branlebas dans les états-majors politiques, des pays membres de la Communauté Européenne. Et c’est cette pilule amère qu’ils ont continué à administrer aux pays africain depuis les années 80… Et ils se demandent pourquoi nos économies ne décollent-elles pas?

Terminé, double zero sur vingt!!!
L’esclavage, la colonisation, et la néo-colonisation sont terminés. Votre temps est révolu et le déclin officiel de l’Europe est amorçé.

Vos théories ne tiennent plus sur pied. Repartez supplier ce professeur à la peau noire et les cheveux crépus qui a enseigné à Pythagore, le théorème dont il s’est arrogé le nom, de vous dire, ce qu’il avait oublié de transmettre à ce jeune étudiant?

L’honnêteté intellectuelle peut-etre? C’est par là que commence l’humanisme, le tshimuntu. Les temps de l’hypocrisie et de la bêtise humaine, sont dépassés. Tous ceux qui ont pensé trouver refuge sous les aisselles des élèves de Pythagore, sachez-le une fois pour toute, que dans ce système, l’hypocrisie est la norme. Vous ne serez que des oranges qu’on jette après les avoir bien pressées.

Hé bien au Japon, un jeune étudiant Africain a résolu une équation mathématique de 30 ans! Qui a oublié que les Maya ont fêté, il y a peu, le passage à la nouvelle ère?

Par Masengo ma Mbongolo

* »Le Vaudou haitien Vu avec les Yeux d’un Kongo d’Afrique ».
de Masengo M.M.

À propos de Masengo ma Mbongolo

Masengo est un des rares spécialistes de Relations Internationales Culturelles Nord Sud pour le Développement.
Comédien, metteur en scène, dramaturge, chercheur, réalisateur de films documentaires. Fondateur et Directeur artistique du Festival Tricontinental MALAKI MA KONGO.
Promoteur des actions de solidarité internationale avec le Congo avec son association MALAKI MA KONGO, installée en Afrique, en Europe et en Amérique.
Directeur de Publication de La Rue Meurt Magazine.
Connectez ave Masengo sur Google+

Commentaires

  1. Wa Indo Issangha a écrit:

    Yenge tatu Mfumu,
    Juste pour dire MATONDO ye Bika lusakumunu lua mampungu lua sikila mu ngeye…

    • Masengo ma Mbongolo a écrit:

      Matondo Mbuta Issangha
      Et merci pour les retouches et encouragement.
      Curieux, votre texte tombe à pic, avec la logique de sang au Congo. J’estime que notre Mbumba, nous épargnera de versement d’aucune goutte de sang.

      • SINGOU-BASSEHA Apollinaire a écrit:

        Bonjour,

        D’abord, toutes mes félicitations de ressusciter la rue meurt.
        Nous sommes-là et nous allons travailler.
        Merci d’avance
        Apollinaire

      • Masengo ma Mbongolo a écrit:

        Matondo, na yenge kua beno mpe.

  2. Wa Indo Issangha a écrit:

    Le style modérateur rendu avec subtilité est intéressant…
    Bien à Toi

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo