Paris: Sassou sans tapis rouge, mots, faits et gestes…

Chaud c’était très chaud mardi 07 juillet à Paris à l’arrivée du Président congolais Denis Sassou Nguesso. Un grand derby a opposé les partisans de la logique présidencielle et ceux qui pensent que la constitution ne doit pas etre modifier. Tout en laissant au temps le temps de nous dire la vérité, nous vous laissons déguster mots, fais et gestes, que nous avons récolté.

malediction à l'africaine

malediction à l’africaine

 

Sadio Morel-kante:

Plus de 500 d’entre vous avez participé a me rendre cette journée agreable, à mon tour, coïncidence de calendrier je vous offre cette affiche dédié a nos vaillants combattants qui nous ont prouvé aujourd’hui encore que la peur a changé de camp.

Au risque de leur vie, ils ont bravé kiki le pickpocket pétrolier et son père SASSOU l’homme qui connais le goût du sang dan la bouche.

C’est affiche est également celle de Regis batola, de Bruno Ossebi et de tous nos martyrs.

Mes amis, toujours ensemble et debout, je vous LOVE de tout coeur….. j’ai eu une bonne journée grâce a vous tous.

Sassou dans la poussière à l'Elysée

Sassou dans la poussière à l’Elysée

 

 Elvis Kakou:

Une posture pour les fanatiques du bled afin qu’ils préparent l’accueil triomphal à Maya-Maya de retour de chez l’homme blanc…

On est reduit jusque là

On est reduit jusque là

En Communication, cette photo a tout pour être désastreuse sur l’image de monsieur Denis Sassou Nguesso.
– Visiblement, il est très heureux de retrouver François Hollande qui semble surpris par l’enthousiasme exagéré de son visiteur.
– De part l’ouverture de ses bras, les mains en forme de pyramide renversée, on décèle que Denis Sassou Nguesso tente de négocier, du moins de forcer des embrassades chaleureuses, il veut s’enlacer avec son hôte tandis que la main droite de Hollande met ce dernier dans la position de quelqu’un qui se contenterait bien d’une simple poignée de main tant soit peu amicale.
– Le président Hollande semble se dire intérieurement : n’en fait pas trop pour une visite où Nicolas Hulot prendra le plus la parole, c’est bon là avec tes simagrées dès qu’il y a la présence des photographes…

Pour le PCT

Ambiance plutôt amicale à l’Elysée d’autant le président François Hollande a reçu Denis Sassou N’Guesso en descendant les marches du perron du palais présidentiel français puis l’a salué à son départ sourire aux lèvres.

Du m'as-tu-vu sans fond

Du m’as-tu-vu sans fond

 Paris – Reçu pendant près d’une 1h30mn à l’Elysée ce 7 juillet par François Hollande, le président Denis Sassou N’Guesso a assuré à sa sortie d’audience que la coopération entre la France et le Congo se porte à merveille et se développera davantage.

Interrogé sur l’état de la situation au Congo et en Afrique centrale, Denis Sassou N’Guesso a indiqué: “Comme le reste du monde, le Congo va à son rythme, mais nous venons de loin, parce que notre pays a connu les moments sombres des guerres civiles, mais aujourd’hui les observateurs honnêtes s’accordent à dire que le Congo vit dans la paix et la sécurité et qu’il y a un réel progrès et nous allons continuer sur cette voie”.

Congo-France : “Nos relations avec la France se portent bien”, déclare Denis Sassou N’Guesso…

RFI

Edouardo Dos Santos : « Si des violences éclatent au Congo, l’Angola n’interviendra pas pour soutenir Denis Sassou-Nguesso »

Sas-sou-fit

Sas-sou-fit

A peine rentré de sa tournée africaine, le président français, François Hollande, rencontre à l’Elysée, mardi 7 juillet dans l’après-midi, son homologue congolais, Denis Sassou-Nguesso. Une rencontre qui se déroule dans un contexte politique plutôt tendu car le chef de l’Etat congolais a convoqué un dialogue national, à partir de samedi, pour évoquer la gouvernance électorale et la réforme des institutions. Beaucoup d’opposants soupçonnent le président de préparer une réforme de la Constitution pour se maintenir au pouvoir. Ils demandent une position ferme de la France.

l'argent d'abord

l'argent d'abord

l’argent d’abord

A l’Elysée, le climat politique congolais est suivi de près. Dans l’entourage de François Hollande, on se dit convaincu que Denis Sassou-Nguesso essaye de savoir s’il peut changer la Constitution. Le dialogue national du 11 juillet serait donc un ballon d’essai pour tester les réactions des uns et des autres.

Selon une bonne source, le cas congolais a d’ailleurs été évoqué, vendredi 3 juillet, à Luanda, lors du tête à tête entre le président français et son homologue angolais, José Edouardo Dos Santos.

Les deux chefs d’Etat seraient sur la même ligne, autrement dit, la présidentielle congolaise de 2016 doit se dérouler dans le calme et la stabilité. Le président Dos Santos aurait par ailleurs confié que, contrairement à 1997, si des violences éclatent au Congo, l’Angola n’interviendra pas pour soutenir Denis Sassou-Nguesso.

Youss Banda et le P. Bressani

Youss Banda et le P. Bressani

Regis Batola, de Bruno Ossebi et de tous nos martyrs.

Regis Batola, de Bruno Ossebi et de tous nos martyrs.

A Brazzaville, l’opposition attend beaucoup du face à face de l’Elysée. Selon Paul-Marie Mpouélé, coordonnateur du Frocad, François Hollande doit envoyer un message de fermeté, comme lors de ses mises en garde contre les réformes constitutionnelles, la semaine dernière, au Bénin ou au sommet de la francophonie de novembre, à Dakar.

Selon Pierre Ngolo, l’opposition craint le poids électoral du président Sassou-Nguesso et cherche l’aide de Paris pour conquérir le pouvoir. Pour le secrétaire général du PCT, parti présidentiel, la réforme constitutionnelle est une question de souveraineté qui ne peut être traitée que par les Congolais.

Les gradiens de la Constitution du Congo

Les gradiens de la Constitution du Congo

Omoumba K Hibaka

DEVINETTE: QU’ONT-ILS EN COMMUN, LE CONGO –BRAZZAVILLE ET LA COREE DU NORD ?

REPONSE : LA PROPAGANDE MENSONGERE.

A Brazzaville, les caisses du trésor vont bientôt saigner. La raison ? Le retour triomphal du Président Sassou au bercail.

A Brazzaville, les « Souverainistes » acquis à la cause du changement de la constitution ont suivi de près le voyage du Président Sassou à Paris. Déjà, avant le voyage, le Président lui-même a effectué un voyage secret a OYO pour recevoir la « bénédiction » des ancêtres, dépositaires du pouvoir mystique qui, dit-on, au Congo, protège le Président contre les attaques de ses ennemis. Les milieux proches du Président savaient que le voyage du Président à Paris s’effectuait dans un contexte diplomatique hostile.

 (Curieux, il y a très peu d’image qui circule sur le Net. Vers la fin ce cette vidéo on dit: « Hé enleves ton téléphones portables  )

A Paris, le Président Hollande était intransigeant et constant: Pas de changement de continuer pour maintenir au pouvoir le président Sassou. De son côté, le Président Sassou s’est, lui, montré, défiant, mais calculateur. « Essayons, et voyons jusqu’où nous pouvons pousser le bouchon », dit un stratège proche du Président. Mais à Brazzaville, les souverainistes ont vite compris que le Président rentrera du voyage, tendu et en colère. D’où l’accueil triomphal que les souverainistes lui réservent à l’aéroport de MAYA-MAYA.

Au moment où j’écris ces lignes, une équipe des jeunes proches du pouvoir est en mission à Kinshasa pour imprimer les T-Shirts, à l’effigie du Président. A son arrivée a l’aéroport, une foule immense, payée avec l’argent du Congo l’attendra. Et tel Kim Jong Un de la Corée du Nord, le Président Sassou sera convoyé par cette foule en liesse, de l’aéroport jusqu’à sa demeure présidentielle.

 
Sassou retrouve le tapis à la couleur de sang

Sassou retrouve le tapis à la couleur de s…

Enfin de retour, le tapis rouge retrouvé, mais pas le sourire. Tete basse, le couple a on dirait tant de choses à nous dire. Est-ce le début de la fin? Il a bien tout assumé 40 ans durant. Lors de la Conférence Nationale pourtant Souveraine, il n’a pas voulu dire sa part de vérité; mais par où commencera-t-il à dire aux gens, qui ne sont plus interessés à l’écouter: où est les corps de Alphonse Massamba Debat et ceux des milliers de morts sans sépulture. Et les matsuanistes de Mpissa, combien de milliers étaient-ils?

Lorsque Ya Youss Band parle c’est le peuple qui parle .. D’après Ya Youss Sassou mangera le « caca »

BrazzaNews

Tata Youlou reçu  au pied de l'avion.

Tata Youlou reçu au pied de l’avion.

 

 La Rue meurt Magazine

Enfin le Congo n’est pas né aujourd’hui. Dans son histoite il y a eu des Présidents qui ont été accueuillis au pied de l’avion, comme Tata Youlou au USA. Et cela importe peu pour le pleuple. Dans cet avion, Tata Youlou avait emmené au Président Kenedy, un jeune éléphant, comme cadeau symbolique qui représente la grandeur du coeur de l’Afrique.

Sources:

  • sassou.cg/
  • Brazza News sur facebook
À propos de Masengo ma Mbongolo

Masengo est un des rares spécialistes de Relations Internationales Culturelles Nord Sud pour le Développement.
Comédien, metteur en scène, dramaturge, chercheur, réalisateur de films documentaires. Fondateur et Directeur artistique du Festival Tricontinental MALAKI MA KONGO.
Promoteur des actions de solidarité internationale avec le Congo avec son association MALAKI MA KONGO, installée en Afrique, en Europe et en Amérique.
Directeur de Publication de La Rue Meurt Magazine.
Connectez ave Masengo sur Google+

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo