Tchinzengele tchi tchinini na nkondi: Les deux Congo dans l’oeil du cyclone?

Masengo ma Mbongolo

Masengo ma Mbongolo

Après la Lybie, la Cote d’Ivoire, la centrafrique, la voie de la paix, la liberté et le développement, a pris le dessus sur tous les autres aspects de la vie que nous avons présentés dans ce magazine.

La sagesse Kongo dit, “qu’on conseille un enfant qui va à une partie de danse, mais pas celui qui en revient“.

Nous avons bien interpellé les hommes et les femmes du coeur de l’Afrique, qui est devenu le centre de toutes les préoccupations géopolitiques en Afrique. Nous avons insisté sur le fait que les temps ne se prêtaient pas au jusqu’au-boutisme et que le monde vacille et cela a été prédit il y a des millénaires par les Maya. Nous savons que l’ère du Verseau apportera des changements au monde. Il serait donc ridicule d’entrer à reculons dans cette nouvelle ère. Alors chacun devrait plutot mettre de l’eau dans son vin.
Et au moment où tous les pays cherchent à se regrouper en grands ensembles, morceler l’Afrique ne serait que faire le jeu de l’ennemie.

Les Kongo disent que un vendeur d’oeufs ne cherche jamais de bagarres.

En politique, le courage devrait etre subordonné aux capacités de marge de manoeuvre et donc reculer est plus un signe de prudence que de faiblessecouardise.

 

Est-ce aussi difficile que ceux qui se sont illicitement enrichis, s’assayent autour d’une table avec ceux qui ont été dépossédés, pour laver le linge sale en famille? C’est cela aussi le courage en politique; savoir perdre dans la dignité pour préserver et consolider ses acquis, au lieu de prendre des risques inutiles.

 

Par les temps qui courent c’est la seule issue qui nous reste et qui serait profitable à tous. L’Afrique a trop souffert . Il faut que les drames qui nous entourent, nous servent de jurisprudence. L’Occident est affammée, qu’on ne lui laisse aucun prétexte de tirer sur les ficelles et de l’entendre dire à la fin: Ce sont des sauvages, il faut les Recoloniser.

Non, le vent de la liberté de Afrique s’est levé pour rééquilibre les choses et rendre justice aux peuples. Nous avons tout à gagner d’accompagner cette énergie salvatrice, tout le reste n’est que vanité et nous amenera droit dans l’abîme. Si le Congo doit se sauver c’est ensemble que ça devrait se faire. Le temps des héros est passé.

Enfin quand les éléphants se battent c’est l’herbe écrasée qui souffre en premier. A mes très jeunes frères, le tourbillon qui s’est levé ne devrait pas vous trouver dehors à la remorques des forces négatives. Chacun est responsable des actes qu’il a commis. Ce temps n’est pas le votre, vous avez assez payé les pots cassés par d’autres gens. Aujourd’hui l’ère du Verseau aimerait laver la terre, longtemps souillée par le sang des innoncents.
Un grand lendemain pointe déjà son nez pour vous honorer, à nouveau, vous les Pharaons.
C’est ici l’occasion d’interpeller nos ancêtres pour qu’ils ne nous laissent pas seuls. Qu’ils nous assistent durant cette dure épreuve.

Masengo ma Mbongolo

À propos de Masengo ma Mbongolo

Masengo est un des rares spécialistes de Relations Internationales Culturelles Nord Sud pour le Développement.
Comédien, metteur en scène, dramaturge, chercheur, réalisateur de films documentaires. Fondateur et Directeur artistique du Festival Tricontinental MALAKI MA KONGO.
Promoteur des actions de solidarité internationale avec le Congo avec son association MALAKI MA KONGO, installée en Afrique, en Europe et en Amérique.
Directeur de Publication de La Rue Meurt Magazine.
Connectez ave Masengo sur Google+

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo