Rapport accablant sur l’aide américaine en Haïti

fosu9

De nouvelles irrégularités dénoncées dans la gestion de l’aide américaine en Haïti. Un audit de l’inspection générale de l’USAID fait état de retard et d’autres irrégularités dans l’exécution d’un projet sur les soins de santé en Haïti financé par le gouvernement américain.

Le projet vise à améliorer la qualité des soins de santé et la nutrition des Haïtiens après le séisme du 12 janvier 2010. Il s’agissait de renforcer les infrastructures physiques de plusieurs établissements de santé, de construire trois entrepôts de produits médicaux, de reconstruire l’hôpital de l’université d’État d’Haïti et la faculté de médecine.

En lieu et place de ces résultats, l’inspecteur général de l’Agence américaine pour le développement international fait état de progrès très limités. Le rapport fait mention d’un retard dans la construction des établissements de santé et de très peu de réalisations à d’autres niveaux dans le projet.

Le rapport cite, en exemple, un entrepôt de fournitures médicales qui devrait être disponible depuis Juin 2012, plusieurs hôpitaux et autres établissements qui doivent être inaugurés en décembre 2015.

Des responsables de l’USAID, cités par l’Associated presse, déclarent accueillir favorablement ce rapport, car il montre où des améliorations sont nécessaires. Lors de l’audit, les responsables de l’USAID ont aussi indiqué qu’ils étaient d’accord avec les recommandations faites par l’inspecteur général en vue de redresser l’exécution les travaux.

Les retards sont repérés à plusieurs niveaux, selon le rapport qui fait aussi état d’un manque de personnel qualifié dans l’exécution du projet. Entre juin 2011 et août 2012, le projet n’a pas, par exemple, de contrats de travail avec des ingénieurs ou d’autres spécialistes de la construction dans ses bureaux. Les exécutants ont également eu du mal à attirer des ingénieurs qualifiés. Depuis 2011, l’USAID n’a essayé d’embaucher qu’un ingénieur senior.

L’audit révèle également que le projet n’a pas de politiques ni de procédures en place pour gérer les travaux de construction d’infrastructures en Haïti. Il travaille plutôt avec des plans mis en place de manière ad hoc. Le rapport de l’inspecteur général de l’USAID est le deuxième en autant de semaines qui révèlent des lacunes dans le support du gouvernement américain à la reconstruction en Haïti après le tremblement de terre de 2010.

Auteur: Louis-Joseph Olivier

Source: Le Nouvelliste Haïti

Partager: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo