Barly Baruti: L’homme orchestre de la BD Congolaise.

Barly Baruti

Barly Baruti, de son vrai nom Baruti Kandolo Lilela, naît en 1959 à Kisangani dans une famille de peintres où, tout en développant ses multiples talents artistiques, il se passionne très tôt pour la bande dessinée sous toutes ses formes.

Après des études en pédagogie, il fait ses premières armes en tant qu’animateur de l’Atelier graphique du Centre culturel français de Kisangani et effectue en 1982, avant de s’installer à Kinshasa l’année suivante, un premier travail de commande sur la protection de l’environnement africain : « Le temps d’agir ». L’album, publié par la Coopération belge, sera suivi par plusieurs autres titres à vocation pédagogique, sortes de figures imposées qui l’amèneront à façonner progressivement son style jusqu’à « Objectif Terre ! » en 1994, un superbe pour l’écologie, qu’il concevra et réalisera en totalité pour l’AGCD. 

Entre temps, en 1984, il remporte un concours de BD et bénéficie d’un stage de scénarisation à Angoulême, complété en 1987 par un séjour de plusieurs mois aux Studios Hergé à Bruxelles où il aura l’occasion de travailler avec Bob De Moor, un des maîtres de la « ligne claire ».

En 1987, il publie à Kinshasa pour Afrique Edition une BD humoristique « La voiture c’est l’aventure ».

Il travaille ensuite sur le film de Ngangura Mweze et Benoit Lamy, « La vie est belle », en tant que décorateur avant d’en faire une BD pour Afrique Edition : « Papa Wemba : Viva la musica ! ».

Brazza Kin meme destin

2014 – Brazza Kin meme destin

Il collabore à « Kouakou » et « Calao », dessine des caricatures politiques à la télévision et dans les journaux de l’époque avant de s’exiler en Belgique en 1992. A l’occasion du concours de BD « Un dîner à Kinshasa », initié en 1996 par l’asbl belge « Ti Suka », il réalise la couverture de l’album collectif dont les planches feront l’objet d’une exposition au Musée de la Bande Dessinée de Bruxelles.

Invité à collaborer ou à participer à de nombreuses expositions internationales sur la BD, Barly Baruti est aussi l’initiateur d’un grand nombre de projets tournant autour de l’animation culturelle, de la formation des jeunes talents et de la promotion de la BD en RDC.

En 1989, il crée l’asbl « ACRIA » (Atelier de Création et de l’Initiation à l’Art) qui est à l’origine du mensuel « Afro-BD » et du lieu culturel « l’Espace (à suivre) ». ACRIA organisera à Kinshasa, en août 1991, le « 1er Salon Africain de la Bande Dessinée et de la Lecture pour la Jeunesse » ainsi que les autres Salons qui suivront avec un succès public grandissant.

C’est à Dakar qu’il rencontre le scénariste Frank Giroud avec qui il réalisera de 1995 à 1998 sa célèbre trilogie congolaise « Eva K » aux éditions Soleil. Cette fructueuse collaboration se poursuivra plusieurs années avec la série « Mandrill » publiée chez Glénat Editeur (7 tomes). 2014, Barly Baruti’s Back! Il revient avec un nouvel album (une brique de 128 pages) toujours chez Glénat Éditeur: “Madame Livingstone”. Scénario de Christophe Cassiau-Haurie d’après un récit de Appollo.

« En tant que dessinateur Africain, je me suis battu pour que les éditeurs européens finissent par accepter mon propre regard sur le monde actuel sans que l’on m’impose une vision édulcorée de ma situation d’émigré. A mes débuts en France et en Belgique, c’était un peu comme si je vivais dans un grand champ de roses où je devais passer tout mon temps entre les épines sans pouvoir toucher une seule fleur et où j’avais uniquement le droit de dessiner ces roses, à condition de ne jamais parler des plaies que me causaient les épines !… »

Barly Baruti est retourné vivre quelques années à Kinshasa avec d’autres projets en tête. S’il reste effectivement quelques cicatrices au cœur de cet artiste brillant, catalyseur de talents doté d’une volonté farouche, elles sont la marque des créateurs qui, tels leurs héros de papier, n’ont jamais eu peur de prendre des risques.

Auteur: Alain Brezault

Barly Baruti sur Facebook

Exprimez-vous !

*

Hommage à JacquesLoubelo